Promotion des
Droits de l’Homme
KAF plaide pour la mise en œuvre des instruments internationaux et nationaux des Droits de l’Homme tel que la liberté d’expression, le droit de vote, l’interdiction de la torture et l’abolition de la peine de mort. Depuis, le 6 mai 2011, la loi incriminant la torture a été adoptée par le Parlement congolais. Il reste maintenant à la mettre en application.
Réhabilitation des
enfants
Depuis 2010, KAF prend en charge la scolarité des enfants victimes de crimes de guerre. 150 enfants ont déjà été rescolarisés dans des écoles de la ville de Bukavu et dans le territoire de Mwenga.
Assistance
juridique, médicale
et sociale
KAF offre assistance aux victimes de tortures, de viols et de détentions arbitraires. Depuis 2001 plus de 1’000 victimes ont pu être soutenues. Un centre de réhabilitation psycho-médical des victimes a été installé à Kamituga.
Réhabilitation des
victimes de crimes
contre l’humanité
Depuis 2008, avec l’appui de la Cour Pénale Internationale, KAF développe un programme de réhabilitation psychologique et socio-économique des victimes de crimes contre l’humanité. KAF a ainsi créée des structures spécialisées pour un suivi psychologique adapté et mis en place des micro-crédits, des systèmes agropastoraux et des formations en gestion.
Prévention
du VIH / SIDA
Depuis 2001, une sensibilisation massive au VIH / SIDA a été développée. Deux centres de dépistage volontaire ont été crée à Bukavu et Kamituga, permettant à plus de 50’000 personnes de se faire dépister.
Autres actions
en cours
Prix «Bulambo Wanyenga» pour l’encouragement de l’éducation
Réhabilitation des écoles détruites durant la guerre
Création d’écoles « Football-Espoir »
Sécurité alimentaire, vulgarisation des maniocs